Travaux de jardinage – Un plus beau jardin avec moins de fatigue

Mai 3, 2019 La maison

Travaux de jardinage – Un plus beau jardin avec moins de fatigue

Le jardin à la française évolue dans la seconde moitié du XVIIIe siècle en jardin rococo où les espaces ouverts disparaissent et où se multiplient les folies de jardin et les décors champêtres. Le goût des chinoiseries, de l’exotisme, des pastorales bucoliques grandit sous le règne de Louis XV, le jardin chinois ignorant la symétrie devient à la mode, reproduit des paysages. Lentement, les jardins intègrent un style préromantique sous Louis XVI. La fin du jardin à la française accompagne la fin du centralisme monarchique absolu, qu’il exprimait ; aussi tôt qu’avant la révolution, les jardins anglo-chinois ont des temples de la fraternité.

Au XIXe et XXe siècles a lieu un « renouveau », les paysagistes Henri et Achille Duchêne diffusant à travers la planète le jardin classique théâtral. Leur manière est fignolée, distanciée, la répétition des grands parterres, des symétries et des surfaces d’eau ordonnées montre une maîtrise remarquable du style qu’ils adaptent à des sites incroyablement divers. Lentement, ils contribuent à l’évolution d’un style majestueux, incorporant des espaces irréguliers à la veille de la Seconde Guerre mondiale, qui sonne la fin des jardins fastueux. La renaissance du jardin à la française donne lieu à de magnifiques réalisations, comme le jardin du Schloss Linderhof par Carl von Effner, majestueux et concentré, allant au-delà du pastiche, dans un cadre exceptionnel.

Adolphe Alphand intègre, au parc Borély, à Marseille – dans l’axe du château – un jardin à la française du XIXe siècle et un parc, à l’anglaise, autour d’un lac avec cascade.

Wikipedia

Apprenez en plus : http://www.travaux-de-jardinage.net.

Travaux de jardinage - Un plus beau jardin avec moins de fatigue